top of page

Marathon Athènes

« Le marathon de l’espoir, pour conjuguer l’espérance au présent, et voir le Possible où d’autres voient l’Impossible.»

En novembre 2023, Athènes a accueilli la 40ème édition de son marathon.
Ici, sur les terres des Dieux de la Grèce antique, cinq siècles avant notre ère, le soldat-messager Phidippides parcourut plus de 42 km d’une seule traite, afin d’annoncer aux maitres de la cité la victoire sur l’ennemi perse. La légende raconte qu’au terme de cette course folle, entre la ville de Marathon et Athènes, le valeureux soldat mourut d’épuisement après avoir annoncé leur victoire. Depuis, les coureurs de fond du monde entier s’affrontent dans cette course d’endurance baptisée : MARATHON.

Pour cette première édition, 20 jeunes français se sont alignés sur la ligne de départ pour participer au marathon d’Athènes. Pour ces jeunes coureurs, issus de différents horizons, la participation à un marathon a été une première. Aucun d’entre eux n’avait jamais pris part à une telle course d’endurance.

Courir un marathon: un challenge à priori très difficile à atteindre pour eux ! Mais, ne sommes-nous pas tous dans la vie, des marathoniens qui s’ignorent ?

Le marathon d’Athènes donne vie à l’histoire. Le parcours est similaire à celui emprunté par le soldat Phidippidès, qui courut en 490 avant J.C la distance séparant Marathon et Athènes. Aussi, l’arrivée se déroule dans le stade où ont eu lieu les premiers Jeux Olympiques de l’époque moderne, en 1896.

Sur le plan sportif, le marathon d’Athènes est un des plus compliqués.

Le relief du parcours comporte des dénivelés importants et impose aux coureurs de constamment ménager leurs efforts.

Les jeunes sélectionnés, avec une parité entre filles et garçons, seront encadrés par une équipe de 4 coachs et de toutes les autres bonnes volontés qui souhaitent accompagner les jeunes afin de partager une communauté de destin : faire face à l'asphalte.

La stratégie mise en œuvre sera de rester groupés.

Les coachs feront la navette entre les coureurs de tête et ceux restés en retrait afin de réguler le rythme du groupe en fonction des difficultés. Tout au long des 42 km, les jeunes marathoniens seront soutenus, conseillés, encouragés par leurs mentors toujours au plus près d’eux.

Cette course solitaire fut aussi celle de la solidarité pour tendre vers la sodalité, cette élégance entre délicatesse et finesse du respect de soi pour les autres, tous les autres !

bottom of page